Après une phase de forte effervescence du secteur, impulsée par le Plan Hydrogène France 2030, la filière rentre dans sa phase de maturation où tous les métiers et savoir-faire mécaniciens vont jouer un rôle central à chaque étape de la chaîne de valeur de l’hydrogène. Pour produire, stocker, distribuer et permettre le déploiement de nouveaux usages, les procédés de fabrication et de tests de tous les équipements mécaniques (pompes, compresseurs, vannes, réservoirs, tuyauterie…) doivent être adaptés aux spécificités de l’hydrogène. Dans ce cadre, le projet stratégique HyMEET du Cetim a pour ambition de doter la mécanique française des moyens et compétences pour assurer la maîtrise technologique liée à l’utilisation de l’hydrogène sous ses formes gazeuses et liquides et ainsi accompagner les industriels dans l’ajustement de leurs produits et de leurs équipements à ses contraintes.

Une expertise pluridisciplinaire

À cet effet, le Cetim continue de renforcer son parc de moyens dédiés aux essais de caractérisation et de validation, un investissement atteignant 25 millions d’euros. HyMEET mobilise par ailleurs plus de 100 collaborateurs Cetim, et s’appuie sur ses 60 ans d’expérience et sur son expertise pluridisciplinaire.

Les experts du Cetim interviennent notamment pour :

  • les développements technologiques, normatifs, et réglementaires de la filière hydrogène ;
  • la caractérisation des matériaux et fonctions pour les applications liées à l’hydrogène (technologies d’étanchéité, comportement mécanique sous fragilisation par l’hydrogène, comportement cryogénique) ;
  • l’évaluation de l’impact de l’H2 sur les équipements et procédés existants ;
  • l’accompagnement dans le développement et l’industrialisation des équipements mécaniques et fluidiques ;
  • l’assistance pour la fiabilité de la production et la réduction des coûts ;
  • le développement des compétences via les formations Cetim Academy.

Des moyens d’essais, de mesure et d’analyse uniques en France, au service des industriels

Caractérisation mécanique des matériaux, moyens de caractérisation des systèmes d’étanchéité : les moyens mis en œuvre sur HyMEET sont uniques en France. Parmi eux, le nouvel équipement TMA Cryo.

Un analyseur thermomécanique cryogénique (TMA) permettant de caractériser le coefficient de dilatation thermique (CTE) de tous types de matériaux de -269°C à +220°C.

Ou encore, le nouveau système robotisé Hyspide TP : avec cet équipement, le placement de tape (Laser Assisted Tape Placement/LATP) est en passe de devenir une solution viable pour la production de réservoirs à hydrogène en composites thermoplastiques, à des coûts compatibles avec l’industrie.

Une R&D renforcée et de nombreuses collaborations industrielles

En termes de Recherche & Développement et depuis son lancement en février 2022, HyMEET a contribué à 4 projets de R&D applicative, 6 thèses, 12 projets collaboratifs aux niveaux européen et national, et 1 partenariat avec le CEA pour accélérer le déploiement de la chaîne de valeur hydrogène en France.

Dans le cadre d’HyMEET, de nombreuses collaborations industrielles ont vu le jour, notamment avec Vallourec sur l’évaluation de l’étanchéité des connexions, avec TechnipFMC sur la qualification des matériaux métalliques et polymères pour des Risers flexibles H2, et avec Subsea 7 sur un état de l’art dans le domaine de la production, du transport et du stockage de l’hydrogène produit à partir d’éoliennes offshore.

En outre, quatre formations sont dédiées à l’hydrogène pour accompagner les industriels dans le déploiement des technologies.

Retrouvez le projet HyMEET présenté en vidéo sur la chaîne YouTube Cetim.

Contact :
Didier Fribourg
Cetim
09 70 82 16 80

Crédit photo :
Cetim